Trio Opera Viva: clarinettes “symphoniques” !

Valentina Rebaudo et Joachim Forlani, à la clarinette, et Sébastien Gex au cor de basset se sont lancé le défi de transcrire en trio des oeuvres classiques symphoniques ! Une prouesse, et qui fonctionne ma fois fort bien !

Entrez avec nous dans la salle de concert de La Goulue avec l'”Orchestre Trio Opera Viva” pour y écouter l’Ouverture des “Noces de Figaro” de Mozart, suivie de la 47e Symphonie de Haydn puis de la Symphonie N° 40 de Mozart !


 

Une prouesse assurée par des musicien-ne-s qui n’ont pas froid aux yeux et qui assurent le coup avec des instruments que Mozart avait particulièrement en affection et pour lesquels il a écrit pas mal de compositions. En plus, ce sont des artistes résidant dans notre région, ce qui ne gâte rien ! Pour une fois, des musiciens prophètes en leur pays, on ne s’en plaint pas et on passe une mémorable soirée: venez-y nombreuses et nombreux.

La Grande Symphonie de poche, c’est toute l’histoire du Trio Opera Viva. Esprit d’indépendance et volonté d’exploration font que l’ensemble a créé de nombreux programmes couvrant toutes les époques de la musique, toujours avec la volonté d’amener le répertoire d’opéra, d’orchestre en général, dans des espaces plus réduits. 
Le programme présenté ici s’inscrit dans la continuité de ces ambitions, tant sur le plan technique que musical, alors qu’un trio remplace un orchestre de chambre, sans se permettre d’en laisser rien paraître…ou presque
Si tout le monde connaît l’Ouverture des Noces de Figaro et la Symphonie N° 40 de W. A. Mozart, la troisième œuvre pourra certainement constituer une découverte pour de nombreuses personnes. Eh bien, c’est une œuvre aux accents de Christopher Nolan que l’on découvre en cette Symphonie N° 47, « Palindrome » de J. Haydn ! Son surnom s’applique au troisième mouvement que les musiciens lisent tour à tour à l’endroit et à l’envers, traitant ainsi le « Tempo » de manière surprenante et originale et mettant l’oreille au défi de repérer les constantes inversions temporelles.