“On n’a pas tous les jours 100 ans”, par la “Compagnie Le Pavillon des Singes”: un siècle de chanson française de cabaret, des années 1860 aux “Sixties” du XXe siècle !

Les amis, que diriez-vous si nous nous offrions une promenade musicale à travers le siècle… Bien sûr, le XXe, quel autre ? Avec un peu de la fin du XIXe aussi… Mais qui pourrait bien nous offrir cette petite gâterie rare ? Ben la Compagnie le Pavillon des Singes, bien sûr, au travers d’un petit spectacle musical, fruit d’une exploration des innombrables perles de chansons ayant presque toutes sombré dans l’oubli, mais bien injustement, on vous l’assure ! Oh, il y aura quand-même moyen de retrouver quelques connues… Et comptez pas sur moi pour vous dévoiler les titres: faut venir, et ils vous feront découvrir tout ça mieux qu’une liste de chansons, pi faut pas effeuiller la belle, vous la découvrirez à La Goulue sous ses plus beaux atours, je ne vous dit que ça…

Ah oui: la Compagnie le Pavillon des Singes, Kesako ? Une fameuse bande de copains comédiens-chanteurs, qui poussent méchamment bien la chansonnette, avec force gags, petites anecdotes et clins d’oeil divers. OK, vous voulez la liste des potes, ben la voilà: en tout bien tout honneur, la dame d’abord: Claudine Berthet la tendre, puis Frank Arnaudon, qui, outre chanter, met en scène le tout. Puis Frank Michaux bien sûr, et last but not least: Paul Kapp, sans le piano duquel les chansons seraient bien à nu, et qui mitonne des petits bijoux d’arrangements.

La Compagnie des Singes

Donc plongée dans le Paris des cabarets et autres petits théâtres et salles de concerts plus ou moins importantes… mais surtout les cabarets: c’est dans ces lieux mythiques que se découvrait surtout la musique…

Alors, vous venez ? Allez, voilà qui va vous faire oublier le blues du covid et retrouver un peu de chaleur humaine; masque ou pas, il n’y en aura ni sur vos oreilles, ni dans votre coeur, et vous rirez de bon coeur, même masqué-e-s ! Les singes, de toute façon, sauront vous démasquer…

C’est l’occasion de vivre une soirée merveilleuse: La Compagnie Le Pavillon des Singes est passée maîtresse dans l’art de nous restituer ces perles en un collier incomparable, alternant la tendresse, l’esprit canaille, parfois un peu mirliton, parfois dansant, parfois cocardier, mais qui ne se prend jamais au sérieux et offrait des moments légers et drôles dans une vie quotidienne qui ne l’était pas toujours…

C’est un moment musical rare, et vous êtes invité-e-s à ne pas rater cette occasion unique de découvrir ce répertoire ressorti de la poussière, ne nous ayant laissé que de rares enregistrements et quelques partitions, dont le concert-spectacle nous offre une sélection de choix !