Ad’Opera de retour à La Goulue ! “Zazie-Zazou”: chansons coquines des Années Folles

Ad’Opera est une compagnie d’opéra… de poche, à géométrie variable selon les projets qu’elle monte… Pour Zazie-Zazou, vous aurez “sur scène” Sarah Pagin, soprano, Christian Baur, ténor, Atena Carte, piano, et Larisa Strelnikova à l’accordéon, pour un spectacle mis en scène par Pierre-André Gamba. Certes, on verra si on pourra garder la mise en scène d’origine, la scène de La Goulue étant très réduite… mais l’esprit y sera, et je vous invite à vous encanailler goulûment et à rire aux éclats ! Une occasion rare d’avoir ce genre de production musicale chez nous, et une verve qui nous changera magistralement de l’atmosphère morose dans laquelle notre monde nous baigne la plupart du temps…

Trois petites notes de musique au coeur de fantasmes plus ou moins avoués. Quelques chansons nettes, qui ne se soucient d’aucun hashtag , tant le consentement mutuel est un préalable à la pulsion, à la fusion. Une viscéralité festive, sans jugement, ni a priori, et qui rend les interdits possibles. Puis, quand le fantasme devient réalité, que les corps s’assument…qu’ils s’allument aux feux de la rampe, c’est tout le Paris flamboyant des cabarets, qui se jette sur scène à cœurs perdus. Chansons pastiches, chansons truculentes et chansons réalistes, s’imposent alors comme autant de miroirs d’une société qui n’est pas si éloignée de la nôtre…en terme du nombre d’années… (Pierre-André Gamba)

Music-Hall de poche avec Sarah Pagin, Christian Baur (chant), Atena Carte (piano), Denis Fedorov (accordéon), Pierre-André Gamba (mise en scène). Ce “Music-Hall de poche” est un lieu où les probables et improbables se mêlent aux désirs oniriques cachés de chacun, par des jeux de mots et chansons équivoques qui laissent la part belle d’une époque désuète mais délicieuse, plus libre et libertine qu’on le croirait aujourd’hui où les rabat-joies des morales ambiantes s’en donnent à coeur-joie… Remettant au goût du jour ces chansons parfois oubliées, ce spectacle souhaite instiller au public un doux sourire à la commissure des lèvres, à celles et ceux qui ne voient pas de mal à se faire du bien.